Les projets

Projets

Réaménagement de la zone commerciale du Val d'Ezanville

Que devient l'aménagement du Val d'Ezanville ?
En 2011, la Communauté de Communes de l'Ouest de la Plaine de France (CCOPF), qui avait pris la compétence Développement économique, a lancé un concours pour désigner un aménageur capable de restructurer et de développer la zone commerciale du Val d'Ezanville.
Le projet prévoyait une extension sur le territoire de Moisselles. La difficulté a été de convaincre le groupe RAPP, propriétaire des magasins Atlas, Fly, Crozatier, soit du 75% du foncier disponible, de travailler en partenariat avec la CCOPF . Suite au concours, deux candidatures ont été reçues. Un promoteur du nom de SOPIC a présenté la meilleure offre. De plus, il était associé avec le groupe RAPP (Fly group) et la SEMAVO (Société d’Economie Mixte Départementale pour l’Aménagement du Val d’Oise).
La naissance du projet
Le projet initial présentait de nombreux avantages et un architecte de renom, Jean-Michel Wilmotte, avait été choisi par le groupement. Des contacts avec les propriétaires des terrains situés sur la Commune de Moisselles avaient été pris en vue de l'extension. Les recherches d'enseignes nouvelles et attractives avaient été lancées. Par la suite, une ferme pédagogique avait également été proposée.
La municipalité d'Ezanville, constatant l'encombrement à certaines heures du rond-point de la Briqueterie, avait exigé que soient étudiés et proposés un nouvel accès et une nouvelle sortie côté nord, sur Moisselles.
Cependant, la municipalité de Moisselles, associée au projet, a entretemps, et contre l'avis de la Ville d'Ezanville, délivré un permis de construire à une station service située sur l'emplacement d'un des accès, ne laissant que la solution d'une sortie, côté Moisselles,  à proximité du pont.
Lors de l'association de la CCOPF avec la Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency (CAVAM), le relais a été transmis à la Direction du développement économique de la nouvelle entité créée,  la Communauté d'Agglomération Plaine Vallée (CAPV).
Le retrait de l'aménageur SOPIC
Au printemps 2018, la société Fly group a déposé son bilan. Un administrateur a été nommé, compliquant sérieusement la situation en essayant de faire rentrer dans le projet un concurrent de SOPIC qui proposait, parait-il, une meilleure offre financière. La CAPV, qui avait une convention avec  SOPIC et SEMAVO, a été convoquée à Bercy par le CERI (organisme dépendant du Ministère des Finances) pour les convaincre de changer d'aménageur.
Malheureusement, le projet proposé était loin de valoir l'original. Les membres du Comité de pilotage du projet, dont le Maire d'Ezanville et celui de Moisselles, ont tenu bon à l'unanimité. SOPIC et la SEMAVO ont donc repris leurs travaux d'étude.
Un an plus tard, une société financière a repris Fly group. La CAPV  a demandé aux deux villes de transférer à SOPIC leurs droits de préemption sur les terrains et bâtiments qui pourraient se trouver à vendre car il restait 25% de bâtiments appartenant à d'autres sociétés.
Les exigences financières ne permettant plus à SOPIC d'envisager un projet équilibré, ce dernier a décidé de se retirer, entraînant le retrait de la SEMAVO et scellant ainsi la fin de l'aventure.
La recherche d'un nouveau projet et la sécurisation de la zone
La CAPV pense qu'un réaménagement de cette zone est toujours possible, même s'il est probable que celui-ci sera moins important que ce qui était souhaité au départ. La CAPV a décidé de se faire aider par l'Etablissement Public Foncier (EPF) d'Ile de France, qui dispose de moyens pour acquérir des bâtiments et des terrains rendus disponibles par le départ de nombreux gérants.
Il a donc été demandé à la Ville d'Ezanville d'annuler le transfert de son droit de préemption à SOPIC pour le donner à l'EPF. Aux dernières nouvelles, l'espace qui sera libéré par Castorama en février 2020 pourrait être divisé en plusieurs espaces commerciaux, et mis en location par la société financière repreneuse de Fly group.
La CAPV repart donc à zéro et n'a pas l'intention de laisser faire n'importe quoi dans la zone. L'association de commerçants, qui s'est créée suite aux intrusions répétées des gens du voyage, vient de renforcer, avec l'aide de la Ville, ses barrages anti-intrusions. Un vigile est de nouveau en poste à l'entrée avec la possibilité d'actionner le gabarit. L'association et la CAPV espèrent que ces mesures seront efficaces.
Vous pouvez compléter votre information en consultant les Ezanville infos suivants :
- n°50 (avril 2011)
- n°88 (novembre 2014)
- n°101 (janvier 2016)

Construction de la dernière tranche du quartier des Ouches

 

Dernières réalisations

Construction d'un nouveau local pour le service Jeunesse et Familles

Depuis la mi-mars 2019, le service Jeunesse et Familles et le service 16-20 ans bénéficient de locaux flambants neufs au sein de la nouvelle maison de la Jeunesse.
Située à côté de l'école Paul Fort et du city-park, la maison de la jeunesse est un bâtiment compact, de tendance jeune, fonctionnel afin de favoriser l’accueil et les activités diverses (soutien scolaire, aide à la recherche d’emploi ….), en s’insérant parfaitement dans le tissu urbain à dominante pavillonnaire. Construit sur un seul niveau en rez-de-chaussée, le bardage en bois, allié au zinc et ponctué de brique rouge, en mémoire du passé industriel de la commune, viennent habiller sobrement les façades et la toiture du bâtiment.
L'intérieur du bâtiment se compose d'un pôle accueil, de 3 salles polyvalentes destinées à l'aide aux devoirs, à l'accueil des 16-20 ans, aux activités pendant les vacances scolaires ou encore à l'atelier couture pour adultes, et d'une salle multimédias pour les recherches scolaires des élèves,  la recherche d'emploi ou les démarches administratives des familles. Deux bureaux et une petite cuisine font également partie de la structure. Un extérieur aménagé va permettre la création d'un jardin potager.
Le coût total de la construction de cette nouvelle structure s'élève à 580 000 €. Un montant financé par une partie du produit de la vente du terrain de l'ancien local rue Fleming.

Création d'une bibliothèque municipale

Création d'une maison médicale

 

Construction d'une clinique privée (Domont-Ezanville)

Le projet en vidéo ici.

 

Réaménagement de la piscine intercommunale d'Ezanville

 

Création d'un réfectoire à l'école Pierre et Marie Curie

 

Requalification du square de l'Ile-de-France

 

Extension de l'école du Village

 

Stade du Pré Carré

 

Réamagement du coeur de ville